Actualités

Une campagne pour rassembler les français autour des #BONNESHABITUDES

Réduire, Réutiliser, Recycler : des gestes simples du quotidien qui peuvent avoir un grand impact Après plusieurs campagnes destinées à sensibiliser et encourager les Français à recycler, le ministère de la Transition écologique, l’ADEME et les éco-organismes se mobilisent à nouveau en 2021 autour d’un projet commun: (re)mettre l’économie circulaire au cœur des préoccupations des citoyens. L’objectif : fédérer et aider les Français à progresser dans la voix d’une consommation plus responsable. Et si la notion du recyclage reste un pilier fondamental de cette approche, la lumière est aussi mise sur deux actions fortes : réduire et réutiliser. Réduire, Réutiliser, Recycler : ces « 3R » sont les piliers d’une consommation à la fois plus durable, équitable et responsable. Ils répondent à la logique d’une meilleure gestion des déchets. Réduire : à la fois ses déchets mais aussi dans sa manière de consommer des biens ou de l’énergie ; Réutiliser : conserver la plus grande partie du produit en fin de vie et le remettre en état d'être utilisé ; Recycler : récupérer les matériaux pour s'en servir comme matières premières pour de nouveaux produits. « Avec l’ADEME et les éco-organismes nous lançons ensemble cette campagne #LesBonnesHabitudes pour aider les Français à progresser dans une démarche plus solidaire et responsable. Ces habitudes du quotidien – réduire, réutiliser et recycler - sont indispensables dans la construction d’un avenir plus durable. Elles sont déjà acquises par un grand nombre de Français, notre mission est d’être à leurs côtés pour les aider à en faire des réflexes dans leur vie de tous les jours. Les précédentes campagnes étaient focalisées sur le recyclage, un pilier incontournable de cette démarche environnementale mais il est important d’expliquer que réduire sa consommation et réutiliser ses biens font également partie de cette vision plus globale », indique Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.   Tous les outils de la campagne seront réunis sur un site dédié. Informations sur les 3R, quizz, contenus pédagogiques seront disponibles pour aider chacun à prendre #LesBonnesHabitudes : www.lesbonneshabitudes.gouv.fr Un film centré sur #LesBonnesHabitudes à prendre pour mieux consommer [embed]https://www.youtube.com/watch?v=chbYTmjio1U[/embed] Réunir les Français autour d’une vision commune et les sensibiliser à ces habitudes qui doivent devenir des gestes du quotidien, c’est l’ambition du film « Les bonnes habitudes ». Ce film met en scène, sur  la chanson « Comme d’habitude » de Claude François, plusieurs personnages dans leur vie quotidienne, alors qu’ils réparent leurs objets, réduisent leurs déchets et recyclent leurs biens. Ce film sera diffusé du 11 janvier à avril 2021, en digital sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Snapchat, Youtube), en programmatique, sur des plateformes spécialisées (Twitch) ainsi que via  les replays des grandes chaînes. Des activations digitales pour amplifier le mouvement En parallèle, des relais digitaux vont être mis en place grâce à la mobilisation de plusieurs influenceurs sur Instagram, TikTok et Youtube. De nouvelles scènes sur Instagram Pour pousser le concept des bonnes habitudes sur Instagram, des capsules vidéos ont été tournées avec des influenceurs qui reproduisent les « bonnes habitudes » qui ne sont pas présentes dans le film, sur des paroles de la chanson. Diffusées sur Instagram, ces vidéos permettront un relais large de la campagne. On peut notamment retrouver une vidéo de Farod, influenceur dans l’univers du gaming, qui incite à déposer les consoles de jeux hors d’usage dans des boxes de recyclage. Le challenge #LesBonnesHabitudes sur TikTok Sur TikTok, l’idée est d’inviter les jeunes à continuer à adopter les bons gestes en termes d’économie circulaire, c’est-à-dire consommer responsable grâce aux 3R : un challenge TikTok sera lancé le 15 janvier avec plusieurs influenceurs grâce au #duet : l’écran est divisé en deux pour permettre à utilisateurs d’interagir à distance à travers deux vidéos juxtaposées. Sur l’instrumentale de « Comme d’habitude », l’influenceur trouve un déchet recyclable et le lance, l’objectif étant qu’un second influenceur, via son écran, récupère le déchet en question pour le jeter à l’endroit adéquat. Dans la description de la vidéo, chaque influenceur invite le public à participer à ce challenge. Parmi les influenceurs mobilisés, Lenna Vivas, Jojo Akams et Yeux Verts qui vont chacun se lancer des défis et faire en sorte de récupérer le déchet en question pour le jeter au bon endroit.    

lire la suite

Performance des filières REP en Martinique : chiffres clés 2019

Créée en 1994, l’association Entreprises & Environnement veille aujourd’hui à faire connaître la vingtaine de filières de traitement de déchets existantes sur notre territoire. Une mission d’envergure particulièrement importante, pour réduire les dépôts sauvages, améliorer le tri et accompagner le développement de solutions locales de valorisation. Découvrez les chiffres clés 2019 des REP en Martinique ainsi que l'interview de Marie Buisson, chargée de mission chez Entreprises & Environnement.

lire la suite

Les éco-organismes PV Cycle France et Screlec s’associent pour mener un projet de développement durable en Guyane

Initiée en 2015 par l’éco-organisme Screlec et l’ONG de solidarité internationale Electriciens sans frontières, Piles solidaires est une collecte nationale de piles et petites batteries usagées organisée chaque année dans les écoles et les collèges français. Cette action éco-solidaire a une double mission : enseigner les enjeux du recyclage et les bons gestes de tri aux élèves et soutenir un projet de développement durable. La 5ème édition de Piles solidaires a eu lieu tout au long de l’année scolaire 2019 – 2020 et a réuni 1 600 écoles et collèges français. Elle a ainsi permis à la Collectivité Territoriale de Guyane de bénéficier de l’électrification d’un site isolé sur son territoire. Car le poids des piles et petites batteries collectées par les élèves, soit plus de 40 tonnes, a été converti en dons pour électrifier l’école de Trois-Sauts située dans la commune de Camopi. Pour cette édition, l’éco-organisme PV Cycle France s’est associé à Screlec et sa solution de recyclage Batribox afin de financer la mise en place d’une installation électrique neuve composée de panneaux photovoltaïques et de garantir le recyclage de l’ancienne installation.   La mission d’électrification a été réalisée par l’association locale Kwala Faya, après validation du projet et de la solution technique par Electriciens sans frontières. La situation sanitaire exceptionnelle engendrée par la pandémie de Covid-19 a retardé la mission de Kwala Faya à Trois-Sauts, qui a dû être réalisée en deux temps. Une première expédition a eu lieu à la fin du mois d’août, pour transporter le matériel jusqu’à Trois-Sauts et préparer le chantier, et une deuxième à la fin du mois de septembre, pour la réalisation du chantier. Découvrez la mission en vidéo : [embed]https://www.youtube.com/watch?v=pMr0pv1lL5g&feature=youtu.be[/embed]   Si la mission a permis la mise en place d’une nouvelle installation électrique, elle a aussi permis de démanteler, collecter et recycler les 40 panneaux photovoltaïques usagés provenant de l’ancienne installation. L’ensemble a été acheminé en pirogue sur l’Oyapock, fleuve reliant Trois-Sauts à Camopi, puis regroupé à Cayenne.                      

lire la suite