La filière de recyclage des piles et accumulateurs portables

Les piles et les accumulateurs portables contiennent des substances pouvant présenter un risque pour l’environnement si elles sont jetées dans la nature. Un tri et un traitement adéquats permettent de les recycler et d’éviter toute pollution. Près de 77 % des matières présentes dans les piles et accumulateurs portables peuvent ainsi être réutilisés lors de la fabrication de nouveaux objets en remplacement des ressources naturelles.

En 2017, près de 14 000 tonnes ont été collectées, soit l’équivalent du poids de la structure métallique de deux tours Eiffel, grâce à un réseau de plus de 30 000 points de collecte répartis sur l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui, sur 100 piles mises sur le marché en France (Étude filière 2018) :

L’objectif premier de la filière est donc d’améliorer et de dynamiser la collecte de piles et accumulateurs portables.

> Quels piles et accumulateurs sont collectés par Screlec ?

> Panorama filière

 

Les acteurs

Créée en 1999, la filière des piles et accumulateurs portables est un écosystème étendu et diversifié. Il est composé d’acteurs multiples : pouvoirs publics, producteurs et metteurs sur le marché de piles et accumulateurs, professionnels de la collecte et du recyclage…

Screlec a pour objectif de maintenir une coordination efficace de ces acteurs pour dynamiser et favoriser le principe d’économie circulaire.

> La mission de Screlec

Une étude réalisée par l’association Rudologia a évalué à 624 le nombre d’emplois dans la filière française Piles et accumulateurs, soit 285 équivalents temps plein, répartis dans les activités de collecte, tri et traitement.

En savoir plus sur :

> Le regroupement

> Le tri

> Le traitement

> La valorisation