Lancement officiel de la Filière de recyclage 360° de la micro-mobilité électrique

Le mardi 4 février 2020 a eu lieu le lancement de la Filière de recyclage 360° de la micro-mobilité en partenariat avec CIRC.

 

A cette occasion, Jocelyn Loumeto, Administrateur Délégué de la FPMM, Maïté Ketterer, Directrice des opérations chez Screlec et Bertrand Reygner, Directeur des Relations Techniques et Institutionnelles chez Ecologic, sont intervenus pour présenter la filière de collecte et de recyclage des EDPM (engins de déplacements personnels motorisés) et de leurs batteries.

La naissance de ce partenariat tripartite intervient pour accompagner le développement des nouvelles mobilités et donc les entreprises soumises aux obligations réglementaires relatives à la Responsabilité Élargie du Producteur. Car le secteur de la micro-mobilité aujourd’hui en plein développement se doit de capitaliser sur les expériences des filières de recyclage déjà existantes.

 

 

Aujourd’hui, le recyclage des EDPM est complexe car il n’existe pas de solution unique à la fois pour traiter ce type de déchet (un équipement électrique disposant d’une batterie) et être en conformité avec la réglementation. Et si les batteries ne font pas parties du périmètre d’agrément de Screlec, (agréé actuellement sur la collecte des piles et des « petites » batteries que l’on retrouve dans des appareils de type casques audio, smartphones, ordinateurs, outils de jardina nage portatifs etc.), la forte demande a amené l’éco-organisme à anticiper la réglementation et à proposer son expertise pour prendre en charge ce déchet sans attendre une évolution de la réglementation de la part de l’Etat (évolutions annoncée par la DGPR à l’occasion de cet événement).

Une proposition concrète a ainsi été construite par les trois partenaires avec une logique de guichet unique : l’objectif est de proposer aux adhérents à la FPMM une approche globale de leurs produits, de la mise sur le marché de leurs produits avec une simplification des démarches administratives, jusqu’à la gestion de la fin de vie du produit. Par le biais de leur réseau d’opérateurs existants, les deux éco-organismes Ecologic et Screlec pourront proposer un service de collecte et de recyclage tout en garantissant leur traçabilité. Ce partenariat permet également de proposer aux entreprises une mutualisation des coûts.

 

En résumé, l’enjeu de ce partenariat est de proposer une solution unique en réponse à des besoins environnementaux complexes et de problématique de recyclage. La FPMM, Ecologic et Screlec proposent ainsi : 

  • Un processus simple lisible, avec un point d’entrée unique et un prix maîtrisé
  • Une mutualisation des volumes, des chaînes logistiques afin d’optimiser les process et surtout les coûts pour les opérateurs de toutes tailles et de toute nature
  • Une plateforme de réflexion sur la seconde vie des engins (occasion, pièces détachés…) et des batteries (réutilisation, valorisation…)
  • Un outil de transparence et visibilité, du modèle auprès des donneurs d’ordre, des institutionnels et surtout du grand public
  • La proposition de formations et ateliers sur les questions réglementaires sur la gestion des déchets, des batteries industrielles pour les professionnels
  • La mise à disposition d’outils de promotion des nouvelles mobilités, les inscrire dans des imaginaires positifs d’engins ayant un impact positif sur la qualité de l’air et qui prennent en compte les sujets cruciaux de la fin de vie.

 

Pour en savoir plus sur le recyclage des batteries, contactez-nous à l’adresse : e-mobilite@screlec.fr