Grand débat économie circulaire : une nouvelle alliance

Dans la perspective de la future loi sur l'économie circulaire, les éco-organismes Ecologic, Screlec et Valdelia ont réuni une soixantaine d'acteurs très variés pour réfléchir ensemble à des améliorations à apporter aux systèmes de REP, notamment dans les secteurs des équipements électriques et électroniques, des piles, des batteries, des cartouches d’impression, et des éléments d’ameublement  professionnels.

Dans le cadre du Grand débat national lancé par le Président de la République, les éco-organismes français ont été sollicités par Madame Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire, pour s’emparer de cette dynamique nationale pour faire des propositions.

Historiquement engagés aux côtés du MTES pour développer une économie circulaire toujours plus vertueuse et convaincus par cette nouvelle opportunité d’échanges, les 3 éco-organismes Ecologic, Screlec et Valdelia ont décidé de relever le gant en organisant, ensemble, un dialogue participatif qui s’est tenu début mars aux Canaux, la maison des économies solidaires et innovantes de la Mairie de Paris.

L’objectif pour les trois organisateurs : donner la parole et écouter les critiques, les pistes d’améliorations et les propositions constructives vis-à-vis du principe de la Responsabilité Élargie du Producteur (REP) ; des rôles respectifs des éco-organismes, de leurs partenaires et des pouvoirs publics ; et de l’ouverture de la gouvernance des éco-organismes.

 

 

Grâce à cette initiative inédite, une grande diversité de leurs parties prenantes (représentant.es de fabricants, d’opérateurs de traitement, d’associations environnementales, d’organisations de réemploi et de réutilisation, de structures d’insertion et d’économie solidaire, juristes, universitaires, etc.) ont ainsi pu confronter leurs idées et leurs points de vue, parfois divergents, grâce à des méthodes d’intelligence collective.

La soixantaine de participant.es – qui pour beaucoup ne se connaissaient pas – ont particulièrement apprécié d’être mis.es en lien par les trois éco-organismes et aspirent à se réunir de nouveau pour continuer à réfléchir de concert sur les pistes d’amélioration de la gestion des déchets et être force de proposition auprès du gouvernement et des parlementaires.

La restitution de cet échange, partagée avec l’ensemble des participants, est publiée sur le site du Grand Débat National, dans la thématique Transition écologique.

 

Afin de rendre compte à Mme la Ministre des échanges tenus lors du débat, un entretien avec son conseiller Économie circulaire, Finance verte et Territoires, M. Pierre-Yves BURLOT est d’ores-et-déjà prévu fin mars.