accueil > Actualités
ACTUALITéS
photo 2017-09-04

La miniaturisation des piles et accumulateurs : conséquences sur la filière du recyclage

Né de l'association de Screlec et du syndicat des recycleurs d'accumulateurs et de piles (SFRAP), le Comité d'Etude des Piles et Accumulateurs (COMEPA) a pour vocation d'attirer l'attention et de sensibiliser les metteurs sur le marché des piles et accumulateurs portables, intégrés ou non, sur la fin de vie de leurs produits et leur éco-conception.  

 

Dans le cadre de ce projet, un nouvel avis a été émis concernant la miniaturisation des piles et accumulateurs portables.

 

La miniaturisation de toutes les catégories de piles et accumulateurs semble aujourd’hui inéluctable car l’ensemble des équipements nécessitant de l’énergie portable est en perpétuelle réduction de poids et de taille : ordinateurs portables, smartphones, vélos électriques...

 

Actuellement, les piles non rechargeables au lithium métal et les batteries rechargeables au lithium ionique sont les plus optimales pour répondre à ce besoin. Le lithium, grâce à son énergie massique exceptionnelle, est donc privilégié par les producteurs.

 

Cette omniprésence du lithium a apporté des modifications majeures dans la filière de fin de vie des piles et accumulateurs avec :

 

  • l’obligation du respect de la réglementation ADR pour la collecte y compris des piles en mélange,
  • la nécessité de mise en place de procédures de sécurité chez les démanteleurs de DEEE,
  • la nécessité d’utilisation de conditionnements spécifiques et de zones de stockage sécurisées pour les piles au lithium en sortie de centre de tri,
  • et l’obligation de développer de nouvelles technologies de recyclage pour les piles lithium primaires ou les accumulateurs Li-ion.

 

L’ensemble des opérateurs de la filière de fin de vie des piles s’adapte en permanence à cette évolution. Dans l’état actuel des équipements et techniques de collecte, démantèlement, tri et traitement utilisés en France, les adhérents du SFRAP sont à la pointe des derniers développements.

 

Retrouvez l’intégralité de cette étude sur le site du COMEPA.

 

 

 



retour aux actualités